La SAMIR : Les travailleurs protestent contre « le syndicat », devant le siège jeudi prochain

09 مارس 2022 - 10:48

Les employés de la SAMIR s’apprêtent à organiser un sit-in devant le siège de la société jeudi prochain. Et pour cause le syndicat chargé de la liquidation « s’est abstenu de fournir une réponse claire sur les droits des salariés »

Le bureau syndical de la SAMIR affiliée à la Confédération démocratique du travail, a indiqué dans un communiqué que « le syndicat chargé de liquider l’entreprise n’a pas apporté de réponse claire concernant la suspension du versement des compléments de salaire et le paiement des cotisations aux fonds de pension, et autres droits inscrits dans la convention collective, avec une explication du sort inconnu pour l’entreprise.

Notons que le Front national pour la sauvegarde de la raffinerie marocaine de pétrole, une association regroupant des travailleurs et des syndicalistes de la Samir, des avocats, des défenseurs des droits de l’homme et des hommes politiques, a adressé un appel à tous les parlementaires pour assurer les besoins nationaux en dérivés du pétrole.

Le Front a appelé parlementaires à « assumer leurs responsabilités dans cette circonstance délicate que traverse le pays, et à considérer la responsabilité et le patriotisme nécessaires dans la discussion et l’approbation du projet de loi visant à confisquer les actifs de la société au profit de l’Etat marocain, et la proposition de loi relative à la régulation des prix des carburants, qui sont les deux lois rejetées par le gouvernement avant des jours ».

 

La même autorité a souligné que « la satisfaction des besoins nationaux en produits pétroliers est possible en sauvant la raffinerie marocaine de pétrole de la fermeture définitive, du retour de la production naturelle et de la reprise du stockage et du raffinage du pétrole dans l’entreprise, et en réorganisant les prix des carburants, en réduisant des prix obscènes et frappant le pouvoir d’achat de tous les citoyens.

 

La même autorité civile a mis en garde sur l’importance de ce dossier « au regard du contexte mondial marqué par l’inflation et la hausse des prix de l’énergie qui ont dépassé toutes les attentes, sans parler de la forte possibilité de ruptures d’approvisionnement en raison de la guerre ouverte en Ukraine, de la rareté du pétrole brut et de l’offre limitée de produits pétroliers purs.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant