L'Algérie informe l'envoyé spécial de l'ONU au Sahara de sa recherche de négociations directes entre le Maroc et le "Polisario"

05 سبتمبر 2022 - 13:39

L’Algérie s’accroche toujours à sa position de refus de participer aux tables de dialogue quadripartites auxquelles le Maroc adhère pour résoudre le conflit sur le Sahara marocain et qui regroupent toutes les parties, y compris le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le Front séparatiste Polisario.

Aujourd’hui, le ministre algérien des Affaires étrangères, a reçu l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies au Sahara, Staffan de Mistura, qui effectue depuis samedi une visite en Algérie, qui a débuté par les camps de Tindouf.

Au cours de la rencontre, qui s’est déroulée en présence d’Ammar Blani, l’ambassadeur au ministère algérien des Affaires étrangères chargé par le voisin oriental de suivre le dossier du Sahara marocain, le ministère algérien des Affaires étrangères indique que les deux parties « ont discuté des dernières développements politiques liés à la question sahara et les perspectives de renforcement des efforts internationaux pour reprendre les négociations directes entre les deux parties du conflit, le Royaume du Maroc et le Front Polisario, dans le but de parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable.

Pour la deuxième fois depuis sa nomination, l’envoyé de l’ONU pour le Sahara, Staffan de Mistura s’est rendue dans les camps de Tindouf pour rencontrer des représentants du Front séparatiste « Polisario », face à l’aggravation des crises entre les pays de la région, en raison du conflit du Sahara.

De Mistura est arrivé samedi à l’aube à Tindouf, pour chercher les moyens de relancer les concertations pour trouver une solution au problème du Sahara ou il a rencontré les représentants du front séparatiste.

Le représentant du Polisario immédiatement après avoir rencontré de Mistura, a fait des déclarations dans lesquelles il a déclaré que « le Front Polisario est attaché à la paix, mais il est également engagé à défendre par tous les moyens légitimes » ce qu’il a décrit comme « le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et à l’indépendance. « Le Front Polisario est prêt à coopérer avec les Nations Unies et l’Envoyé personnel dans leurs efforts pour parvenir à une solution pacifique, juste et durable basée sur le plein respect du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination et à l’indépendance, affirme-t-il.

En réponse à une question sur la possibilité de relancer les négociations sur le conflit sur le Sahara marocain  le représentant séparatiste a déclaré le front continue de s’accrocher à l’option de sortir de l’accord de cessez-le-feu depuis plus de deux ans, et il assure : « Nous tendons une main pour la paix et l’autre main est sur la gâchette.

Il est à noter que depuis son investiture, de Mistura s’est rendu au Maroc à deux reprises, la première en janvier et la seconde en juillet. Le Maroc conserve sa position de poursuivre le processus politique sous les auspices exclusifs des Nations Unies pour parvenir à une solution politique sur la base de l’initiative marocaine d’autonomie, dans le cadre d’une série de tables rondes, et en présence des quatre parties.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant