Le dossier des accusés dans la falsification des diplômes d’opticiens sera juger devant la chambre criminelle du tribunal de première instance de Casablanca

27 يوليو 2022 - 12:52

Le juge d’instruction de la cour d’appel de Casablanca, a décidé hier de renvoyer un dossier dans lequel 33 personnes sont poursuivies pour falsification de diplômes d’opticiens à la chambre criminelle du tribunal de première instance de Casablanca.

Les accusés sont poursuivis pour  faux et usage de faux,  participation à la falsification de timbres nationaux, création de documents contenant des faits inexacts et de participation à la falsification de documents délivrés par l’administration.

Certains accusés ont bénéficié d’un allégement des poursuites judiciaires, la chambre criminelle devrait examiner ce dossier en septembre prochain.

La falsification est l’œuvre de certains établissements agréés par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle, qui forment des opticiens   et leur délivrent des certificats de compétence pour ouvrir des magasins, en plus ces établissements sont accusés d’avoir falsifié des autorisations du Secrétariat général du Gouvernement pour ouvrir des boutiques de vente de lunettes, et falsifié même des documents de payement auprès du Secrétariat général du Gouvernement.

Selon les données disponibles, environ 40 personnes ont été entendues des autorités compétentes, que ce soit en tant qu’acteurs principaux ou bénéficiaires des certificats et diplômes falsifiés.

Cela s’accompagne de l’arrestation vendredi en flagrant délit d’un directeur d’école à Meknès pour avoir accepté un pot-de-vin en échange de l’octroi d’un certificat sans formation.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant