Le gouvernement augmente le nombre d'étudiants dans les facultés de médecine de 40%

21 فبراير 2022 - 11:41

A partir de l’année prochaine 2022/2023, le gouvernement par l’intermédiaire du ministère de l’Enseignement supérieur, augmentera de 40% le nombre d’étudiants inscrits dans les facultés publiques et privées de médecine et de pharmacie, dont 27% dans les facultés de médecine publiques.

Cela s’accompagne de la décision de réduire les années d’études dans les facultés de médecine de 7 à 6 ans, à compter de la prochaine rentrée universitaire.

 Selon les données obtenues par le site Alyaoum 24», auprès du directeur des stratégies au ministère de l’Enseignement supérieur, Youssef Loulidi, le taux de personnel médical actuellement au Maroc ne dépasse pas 17,4 pour 10 000 habitants, alors que le seuil fixé par l’organisation mondiale de la santé est de 23 médecins pour 10 000 habitants.

Le nouveau modèle de développement adopté par le Maroc a fixé l’objectif à atteindre 45 médecins pour 10 000 habitants, en 2035.

Mais si le Maroc continue de diplômer des médecins au rythme actuel, il n’atteindra le seuil fixé par l’Organisation mondiale de la santé qu’en 2027, et le nombre atteindra à peine 31 médecins pour 10 000 habitants en 2035, soit 14 points de moins par rapport aux objectifs du modèle de développement.

Selon Loulidi, les objectifs du gouvernement sont de dépasser le seuil fixé par l’Organisation mondiale de la santé avant 2025, qui est de 26 médecins pour 10 000 habitants, et d’atteindre 46 médecins pour 10 000 habitants d’ici 2030.

Actuellement, 2092 docteurs sont diplômés des facultés de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire, qu’elles soient publiques ou privées, alors que l’objectif est de diplômer 6530 docteurs en 2025, et 8770 en 2030.

C’est-à-dire la graduation d’un total de 16 590 médecins en 2025 et de 49 650 médecins en 2030.

Pour augmenter le nombre de diplômés, le nombre de places allouées aux étudiants dans les facultés de médecine publiques et privées sera augmenté, passant de 5060 étudiants actuellement inscrits, à 11 170 inscrits en 2027/2028.

Au cours de l’année prochaine 2022/2023, le nombre de places d’étudiants inscrits augmentera de 40 %, dans les universités publics et privés, dont 27 % dans les facultés de médecine publiques.

Les années d’études dans les facultés de médecine pour les médecins diplômés en médecine générale seront également réduites de 7 à 6 ans. En effet, dès l’an prochain cette décision rentrera en vigeur pour les étudiants de la première à la quatrième année des facultés de médecine et de pharmacie.

A cet effet, le gouvernement a décidé de fournir des ressources humaines et les moyens matériels pour accompagner cette réforme.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant