Le gouvernement de Ceuta parie sur la réouverture des frontières à la fin du Ramadan

15 أبريل 2022 - 15:06

À la lumière des protestations, le gouvernement local de l’enclave de Ceuta  est sorti pour parler de son pari sur la réouverture des points de passage vers le Maroc, à la fin du mois de Ramadan.

Des sources du gouvernement local ont déclaré qu’elles prévoyaient de rouvrir le point de passage de Tarkhal, fermé depuis deux ans, avec la fin du Ramadan, les premiers jours du mois de mai.

Malgré les déclarations du gouvernement local au sujet l’ouverture imminente du point de passage qui a perturbé la vie de centaines de personnes des deux côtés, il a parlé en même temps d’une ouverture progressive du point de passage, et que l’aller et le retour  serait limitée au début  à un groupe spécifique de citoyens, dont les premiers sont les travailleurs bloqués de part et d’autre et ceux qui ont des relations contractuelles .

Ceuta et Melilla connaissent des protestations de leurs citoyens, en particulier ceux d’origine marocaine, pour exiger la réouverture des points de passage vers le Maroc, qui sont fermés il y a plus de deux ans, à cause de la pandémie, et  en raison de la crise politique entre le Maroc et l’Espagne.

Des dizaines de personnes se sont rassemblées mercredi devant le point de passage de Terkhal à Ceuta, pour exiger sa réouverture à la circulation normale des personnes.

La police a répliquée en dispersant les manifestants, dont le nombre, selon l’agence EFE, est d’au moins 100 personnes, y compris des familles venues manifester avec leurs enfants,  en brandissant le slogan « Ouvrez’’.

Au même moment, Melilla a vu arriver des dizaines de personnes à pied, ainsi qu’en convoi de voitures, au poste frontière, pour exiger sa réouverture.

La police  a renforcé sa présence dans la zone et a tenté de bloquer la route d’accès pour empêcher les voitures de continuer à arriver au passage frontalier.

La protestation pour la réouverture du point de passage à Melilla était de nature politique, car l’Alliance de Melilla, le principal parti de la ville, s’est joint à ceux qui réclamaient la réouverture des points de passage, en  déclarant dans un message sur son compte Twitter : « Les habitants de Melilla attendent ce moment depuis des années et il ne faut pas le retarder. Nous exigeons la réouverture des points de passage, comme promis par le premier ministre Pedro Sanchez.

Il y a une semaine, le Maroc et l’Espagne ont annoncé le redémarrage des liaisons  terrestres et maritimes entre les deux pays, y compris  pour les enclaves de Ceuta et Melilla, et ceci dans le cadre d’une feuille de route détaillée pour reconstruire les relations entre les deux pays après une crise qui a duré près d’un an.

La feuille de route, dont le contenu a été annoncé dans une déclaration conjointe  à l’issue des entretiens du roi Mohammed VI avec le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez, a annoncé « la reprise complète de la circulation régulière des personnes et des biens , y compris les dispositions appropriées pour le contrôle douanier et celui des personnes au niveau terrestre et maritime.

En plus, il a été décidé du rétablissement du transport maritime pour les voyageurs entre les deux pays, immédiatement et progressivement, jusqu’à la réouverture complète. Dans le même contexte, seront lancés les préparatifs de l’opération Marhaba afin de la relancer après un arrêt du à la pandémie, ainsi qu’à la crise diplomatique entre les deux pays.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant