Le Maroc lance des appels d'offres pour importer du gaz liquéfié via l'Espagne et le transporter pour la première fois via le gazoduc du Maghreb, qui a été arrêté par l'Algérie

02 فبراير 2022 - 16:37

Le gouvernement marocain a annoncé des appels d’offres ouverts aux entreprises travaillant dans le domaine du gaz naturel liquéfié, pour soumettre des offres de fourniture de gaz à travers l’Espagne, et pour le transporter par le gazoduc du Maghreb, qui transportait le gaz de l’Algérie vers l’Espagne, à travers le sol marocain .

L’agence américaine Bloomberg a rapporté aujourd’hui que le Maroc cherchait à importer du gaz naturel liquéfié pour la première fois en utilisant le gazoduc que l’Algérie a arrêté.

L’agence note que puisque le Maroc ne dispose pas de terminaux flottants dans les ports marocains pour recevoir le GNL, il souhaite envoyer les cargaisons en Espagne, où elles peuvent être gazéifiées  puis acheminées à travers la Méditerranée vers le Maroc.

Cela survient à un moment où les prix du gaz et du gaz naturel liquéfié ont augmenté en Europe, dans un contexte de crise d’approvisionnement, suite à la montée des tensions entre la Russie et l’Ukraine.

Selon Bloomberg, l’Espagne possède environ un tiers de la capacité européenne de GNL en gaz, mais ne dispose que d’un petit pipeline la reliant au reste du continent. Ses terminaux d’importation sont également sous-utilisés, ce qui signifie qu’elle pourrait avoir la capacité de recevoir du gaz pour le Maroc.

L’agence a cité Leila Benali, ministre de la Transition énergétique, disant que le Maroc avait invité un groupe restreint d’entreprises de gaz naturel liquéfié à soumettre des offres pour des contrats avec le gouvernement début janvier, notant que le gouvernement aimerait signer des accords d’au moins  cinq ans.

« Nous avons dit aux entreprises que vous pouvez livrer dès que possible, soit en février, soit en mars, dans un port d’un pays voisin, et nous pouvons l’emmener au Maroc », a-t-elle déclaré. Elle a ajouté qu’ils pourront envoyer des expéditions directes vers le Maroc dès qu’un terminal flottant sera disponible pour importer du GNL, et ce sera dans le port de Mohammedia.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant