Le Maroc réélu au Conseil d’administration de l’Union Internationale des Télécommunications

03 أكتوبر 2022 - 14:26

Lors des élections qui se sont déroulées aujourd’hui en marge de la 22ème conférence des plénipotentiaires de l’Union internationale des télécommunications (UIT), qui se tient du 26 septembre au 14 octobre à Bucarest- Roumanie, le Maroc a été réélu membre du Conseil d’Administration de cette institution spécialisée de l’ONU.

Cette réélection pour un nouveau mandat (2023-2026) est la consécration du travail mené par le Royaume au sein du Conseil de l’UIT, depuis sa première élection en 1962. Elle vient confirmer également l’image de marque dont jouit le Maroc sur la scène internationale ainsi que la reconnaissance et l’appui de la communauté internationale aux avancées réalisées par le Royaume dans le secteur des TIC, de l’économie numérique et de la cybersécurité.

Le Maroc est également réélu membre du Comité du Règlement des Radiocommunications de l’UIT pour un 2ème mandat (2023-2026), en la personne de M. Hassan Talib, ingénieur en télécommunications, chef de la division du contrôle technique à l’ANRT. Ce Comité, composé de 12 experts représentant les différentes régions du monde, assure le respect du Règlement de Radiocommunications, traité international encadrant les questions importantes du secteur des radiocommunications au sein de l’UIT.

Présidée par Madame Ghita Mezzour, Ministre de la Transition Numérique de la Réforme de l’Administration, et Monsieur l’Ambassadeur du Maroc à Bucarest, M. Hassan Abouyoub, la délégation marocaine prenant part à la Conférence de plénipotentiaires 2022 est composée principalement de représentants du Ministère de la Transition Numérique et de la Réforme de l’Administration, de l’Agence Nationale de la Réglementation des Télécommunications (ANRT), de l’Agence du Développement du Digital (ADD), de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA) et de l’Ambassade du Royaume en Roumanie.

Les participants à cette Conférence doivent statuer sur divers dossiers majeurs tels que l’adoption d’une constitution stable pour l’Union, le développement de l’économique numérique et la connectivité haut débit, la gouvernance de l’Internet, la cybersécurité et la protection des enfants en ligne, l’interopérabilité des réseaux de télécommunications, le rôle des télécommunications et des TIC dans la problématique des changements climatiques et des pandémies, l’ouverture de l’UIT à la participation des PMEs et des secteurs académiques, notamment des pays en développement, ainsi que l’adoption des plans stratégique et opérationnel de l’UIT pour la période 2023-2026.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant