Le ministère de la Santé rèagi contre les protestations au sujet de la situation dans un hôpital d'Outat Al-Hajj.

21 ديسمبر 2021 - 19:44

Environ un mois s’est écoulé depuis que les composantes du conseil communautaire d’Awtaat al-Hajj ont manifesté devant l’hôpital Ben Idriss El Missouri en raison du manque de matériel médical.
Le ministère de la Santé et de la Protection sociale, en coordination avec les autorités de la région de Boulemane. a décidé de renforcer l’hôpital local avec de nouveaux cadres de santé, où deux médecins généralistes ont été nommés, en attendant l’enrôlement de trois autres.

Abdelkader Kammou, chef de la commune de Awtaat al-Hajj, a déclaré que les autorités responsables avaient interagi avec la demande de la commune et des résidents, et avaient envoyé deux membres du personnel médical, tandis que l’équipe devrait être renforcée de trois autres dans les prochains jours.
La même source a ajouté, dans une communication avec « Al-Yaoum 24 », que l’intervention des autorités responsables, pour remédier à la situation sanitaire n’est rien de plus qu’une intervention relative, mais elle est importante au vu des besoins des citoyens.
La crise sanitaire, avait fait éclater des manifestations il y a quelques années, après la mort « d »un marchand ambulant», et les manifestants, à ce moment-là, avaient pointés du doigt les autorités chargées du secteur de la santé, et les organisations politiques et des droits de l’homme sont entrées en action dans les protestations, surtout après la poursuite de certains acteurs associatifs devant la justice.
A noter que le Conseil de la commune d’Outtat Al-Hajj, a organisé il y a quelques semaines une protestation devant l’hôpital Ben Idriss, pour alerter les autorités sur le manque du personnel médical et paramédical, et aussi des équipements nécessaires, compte tenu de l’absence d’interventions institutionnelles.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant