Le ministère des Awqaf et affaires islamiques supprime des références à « l'homosexualité » dans un manuel de lutte contre l'analphabitisation dans les mosquées.

22 ديسمبر 2021 - 16:18

Le ministre des Awqaf et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq a demandé aux représentants de son ministère dans les différentes villes du Maroc de supprimer une phrase du manuel pédagogique pour le deuxième niveau du programme de lutte contre l’analphabétisation dans les mosquées, liée aux « références à l’homosexualité », qui ont attiré l’attention du groupe parlementaire du Parti de la justice et du développement, qui ont évoqué le sujet dans une question à la Chambre des représentants.

« Je vous demande de donner d’urgence vos instructions à tous les encadrants du programme d’alphabétisation dans les mosquées, pour supprimer la phrase (d’orientation sexuelle) dans l’activité éducative indique la lettre urgente, qui a été signée par le directeur des écoles traditionnelles et de l’alphabétisation dans les mosquées.

La correspondance demandait également que la phrase mentionnée doit être supprimée de tous les exemplaires distribués aux bénéficiaires.

Le groupe parlementaire du Parti de la justice et du développement, dans une question à la Chambre des représentants, avait critiqué ce qu’il avait appelé « la présence de références à l’homosexualité » dans un programme d’éradication de l’analphabétisme dans les mosquées.

La question du groupe, signée par le représentant Mustafa Ibrahimi, indiquait que l’une des références approuvées par le ministère des Awqaf et des Affaires islamiques dans ses programmes d’éradication de l’analphabétisme dans les mosquées, sous le titre « Lire et apprendre », figurant à la page 124, dans le Composant « éthique », un texte d’une leçon « L’égalité, c’est la noblesse » fait clairement référence à l’homosexualité.

Et ce livre, qui est adopté dans les programmes d’alphabétisation dans les mosquées, indiquait la question du groupe parlementaire pour la justice et le développement, a déclaré que l’égalité signifie « que les gens se voient garantir les droits qu’ils méritent, les valeurs humaines sont valorisées en eux, et ils sont traités sur un pied d’égalité sans discrimination, indépendamment de leur appartenance ethnique, de leur orientation sexuelle, ou de leur handicap.

Ibrahimi s’était interrogé sur les mesures que prendrait le ministère de tutelle, pour corriger ce qui était mentionné dans cette référence, afin de préserver le système de valeurs et de morale du peuple marocain.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant