Le PAM demande de lever les tabous sur certains dossiers suspendus » relatifs au droits de l'homme.

21 ديسمبر 2021 - 19:42

A l’occasion de la célébration par le Maroc de la Journée internationale des droits de l’Homme, le Parti Authenticité et Modernité a appelé à ouvrir une discussion sur les dossiers des droits de l’Homme dans le pays sans aucun tabou.
Le parti a indiqué que les membres du Bureau politique se sont arrêtés, lors de leur dernière réunion, à l’occasion de la commémoration par notre pays de la Journée internationale des droits de l’homme, rappelant les mesures prises par le pays dans le domaine de la promotion des libertés et de la préservation des droits.

Par ailleurs, le Bureau politique a appelé le gouvernement, les institutions concernées, la société civile et toutes les forces vives du pays à coopérer collectivement pour préserver les acquis, et à ouvrir une discussion sérieuse et responsable sur certaines questions sociales en suspens, ainsi que certains dossiers politiques relatifs aux droits de l’homme ainsi que le reste des dossiers qui s’imposent.

Aujourd’hui, ses sujets ne peuvent être traités comme des tabous, souligne le parti, mais des mesures progressives doivent être prises au cours de leur étude, pour bénéficier des droits accordés par la constitution de 2011.
Ce positionnement du parti, intervient deux jours après un rapport publié par le délégué ministériel aux droits de l’homme, Chaouki Benyoub, sur la situation des droits de l’homme dans le pays, dans lequel il a conclu qu’il n’y a pas de régression au niveau des droits de l’homme, contrairement à certains rapports.
Benyoub a souligné dans son rapport, ce qu’il a décrit comme une faiblesse dans la documentation de la situation des droits de l’homme au Maroc , car seules six associations de défense des droits de l’homme, sur plus de 30 travaillant dans ce domaine, et publient des rapports annuels réguliers sur la situation des droits de l’homme au Maroc.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant