Le prix Nobel de physique décerné à un trio d’experts en mécanique quantique

04 أكتوبر 2022 - 12:17

Le prix Nobel de physique a couronné ce mardi 4 octobre 2022 le Français Alain Aspect, l’Américain John Clauser et l’Autrichien Anton Zeilinger, trois pionniers des mécanismes révolutionnaires de la physique quantique.

Le trio de septuagénaires est récompensé pour ses découvertes sur «l’intrication quantique», un phénomène où deux particules quantiques sont parfaitement corrélées, quelle que soit la distance qui les sépare, a annoncé le jury Nobel.

La mise en évidence de cette étonnante propriété a ouvert la voie à de nouvelles technologies dans l’informatique quantique et des communications ultra-sécurisées, ou encore les capteurs quantiques ultra-sensibles qui permettraient des mesures extrêmement précises, comme celle de la gravité dans l’espace.

Cette mécanique déroutante était prédite par la théorie quantique. Pourtant même Albert Einstein n’y croyait pas : deux particules jointes au départ – comme pourraient l’être des jumeaux -pouvaient garder la marque de leur passé commun et avoir un comportement semblable, à distance.

Affilié à l’Université française de Paris-Saclay et à Polytechnique, Alain Aspect est âgé de 75 ans, tandis que John Clauser, basé en Californie, a 79 ans et Anton Zeilinger, de l’Université de Vienne, a 77 ans.

«J’ai été très surpris de recevoir l’appel», a confié ce dernier, joint par le jury lors de la conférence d’annonce du prix à Stockholm.

Malgré le nom de «téléportation quantique» utilisé pour le mécanisme de l’intrication, «ce n’est pas comme dans Star Trek» avec des téléportations d’objets ou a fortiori de personnes, a expliqué le scientifique.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant