Le tourisme enregistre des pertes de 3850 milliards en 2021

22 ديسمبر 2021 - 11:35

La Direction des études et prévisions financières a indiqué que les recettes touristiques ont baissé de 0,7% à fin octobre, pour atteindre 28,5 milliards de dirhams, après une baisse de 6,1% un mois plus tôt.

La direction a indiqué, dans son rapport de circonstance du mois de décembre 2021, que ces revenus ont diminué de 57,4%, soit 38,5 milliards de dirhams, par rapport à leur niveau d’avant la crise.

Elle a ajouté qu’après une augmentation remarquable de 201,7 au troisième trimestre 2021, qui a coïncidé avec la réouverture des frontières nationales, les revenus du tourisme ont maintenu leur tendance positive en octobre 2021, enregistrant une augmentation de 58,5% après une baisse de 65,2 ans auparavant.

La direction a indiqué qu’au cours de la période comprise entre juin et octobre 2021, les recettes touristiques ont augmenté pour atteindre 21,1 milliards de dirhams, après respectivement 8,9 milliards et 38,5 milliards de dirhams, au cours de la même période de 2020 et 2019.

Selon la même source, cette amélioration est parallèle avec l’augmentation du nombre d’arrivées de touristes au cours du troisième trimestre 2021, qui est passé de 716,9% à près de deux millions de touristes, dont 30% de touristes étrangers, après 242 mille touristes. un an avant ça.

Concernant les nuitées, elles s’élèvent à environ quatre millions, dont 30% pour des non-résidents, après 1,4 million de nuitées enregistrées au cours du troisième trimestre 2020, soit une augmentation de 183,9 %.

En conséquence, et après une évolution négative depuis le début de l’épidémie (Covid-19), le nombre d’arrivées et de nuitées touristiques a renoué avec la croissance à la fin des neuf premiers mois de 2021, enregistrant une augmentation par rapport au précédent année, respectivement, de 27,1 pour cent pour atteindre 2,8 millions et 12 pour cent pour atteindre 6,6 millions.

La direction ajoute:« Cette dynamique sera affectée par la suspension des vols à destination et en provenance du Maroc », entrée en vigueur le 29 novembre, dans le but de protéger la population d’« Omicron », le nouveau variant de la pandémie (Covid-19).

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant