Les traversées maritimes reprennent pour les voitures entre le Maroc et l'Espagne après deux ans d'arrêt

18 أبريل 2022 - 14:38

Aujourd’hui, lundi, l’Espagne se prépare à organiser le premier voyage pour les voyageurs en voiture du port d’Algésiras vers le Maroc, après deux ans d’arrêt de ce type de voyages, en raison de la pandémie du COVID19, et de la crise politique et diplomatique entre les deux pays.

Les voyageurs en voiture pourront rejoindre Tanger depuis les ports d’Algésiras et de Tarifa aujourd’hui, lundi 18 avril, à partir de neuf heures du matin.

L’Autorité portuaire d’Algésiras avait informé via son compte sur « Twitter » que les lignes maritimes avaient été réactivées, ce qui avait commencé il y a une semaine avec des trajets de passagers en bus, avant de s’étendre aujourd’hui aux voitures.

Il y a quelques jours, le ministère marocain des Transports a appelé les compagnies maritimes opérant dans les lignes portuaires du nord du pays à reprendre leurs activités commerciales, qui les relient aux ports espagnols.

En effet, dans une lettre de la direction de la navigation maritime du ministère des Transports, elle a appelé les compagnies maritimes des ports de Tanger Med, Tanger Médine, Nador et Al Hoceima, à poursuivre leurs activités commerciales liées aux voyages des passagers.

Le rétablissement d’un trafic maritime normal entre les deux pays, est intervenu immédiatement après une déclaration commune, dans laquelle il a été convenu de lancer les préparatifs de l’opération « Marhaba » pour le retour des Marocains résidant à l’étranger.

Une crise avait éclaté entre les deux pays, quand, en avril 2021, Madrid avait reçu le chef du Front séparatiste « Polisario », Ibrahim Ghali, avec une « fausse identité » et sans prévenir Rabat, ce que le Maroc avait  considéré comme un « coup de poignard dans le dos ».

En mars dernier, la relation entre les deux pays est redevenue normale après l’annonce par l’Espagne de son soutien à l’initiative marocaine d’autonomie pour régler le conflit du Sahara marocain, suivie d’une visite du Premier ministre espagnol Pedro Sanchez au Maroc, accompagné de son ministre des Affaires étrangères Jose Manuel Alparis, et où  il a rencontré le roi Mohammed VI.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant