L'Union africaine critique vivement le traitement raciste de ceux qui souhaitent quitter l'Ukraine

01 مارس 2022 - 12:46

L’Union africaine a exprimé sa préoccupation face au « traitement choquant et raciste » des citoyens des pays africains qui souhaitent quitter l’Ukraine, qui subit d’intenses attaques russes depuis des jours.

Dans un communiqué publié lundi, l’Union africaine a confirmé qu’elle suivait de près les développements en Ukraine, exprimant sa préoccupation face aux informations selon lesquelles « les citoyens africains bloqués en Ukraine se voient refuser le droit de traverser les frontières en quête de sécurité ».

Dans un communiqué publié par son président  Macky Sall et son chef de commission, Moussa Faki Mahamat, l’Union africaine a déclaré que « toute personne a le droit de franchir les frontières internationales pendant le conflit, et devrait bénéficier des mêmes droits quelle que soit sa nationalité ou identité ethnique. »

L’Union africaine appel  à « respecter le droit international et à montrer la même sympathie et le même soutien à toutes les personnes fuyant la guerre », ajoutant que la soumission des Africains « à un traitement différent est inacceptable et est considérée comme raciste et comme une violation du droit international ».

Plusieurs pays africains ont exhorté les autorités aux frontières ukrainiennes et dans les pays voisins à « traiter leurs citoyens sans discrimination », après que des incidents racistes ont été enregistrés dans le traitement de ceux qui fuient l’Ukraine.

Un certain nombre d’Africains, pour la plupart des étudiants, avaient déclaré aux médias qu’ils avaient été confrontés au « racisme et à la discrimination à la frontière entre la Pologne et l’Ukraine », y compris des Marocains qui ont déclaré qu’ils devaient utiliser des méthodes spéciales, afin de pouvoir obtenir une place sur les moyens de transport transportant ceux qui souhaitent quitter l’Ukraine.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant