L'Union européenne et le Maroc cherchent à développer un partenariat économique "vert" après avoir financé des projets d'une valeur de 1,6 milliard d'euros

09 فبراير 2022 - 21:31

Suite à sa rencontre avec le Chef du gouvernement  Aziz Akhannouch, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé aujourd’hui, mercredi, l’investissement de l’Union européenne de 1,6 milliard d’euros dans des projets liés à la transformation numérique et à l’économie verte au Maroc.

La responsable européenne, en visite officielle au Maroc depuis mardi, a confirmé à travers son compte sur « Twitter » que le Maroc est un partenaire économique de premier plan de l’Union européenne, exprimant son espoir que les deux parties iront au maximum dans leur partenariat vert pour le développement durable, et qu’ils vont réaliser de grands projets au profit des Marocains.

Le chef du gouvernement Aziz Akhannouch a confirmé mercredi que le Maroc œuvrera au renforcement du partenariat stratégique avec l’Union européenne.

« Nous travaillerons sérieusement pour renforcer ces relations, auxquelles le roi Mohammed VI attache une importance particulière », a déclaré Akhannouch lors d’un entretien conjoint avec Der Line, notant que le Maroc cherche à avancer dans son partenariat avec l’Union européenne à travers la mise en place de grands projets à l’avenir. Il a ajouté que le Royaume et l’Union européenne, qui partagent un avenir commun, partagent également  les mêmes visions, notant que ses entretiens avec von der Leyen ont été l’occasion de passer en revue les importants projets lancés sous le haut patronage  du Roi Mohammed VI, dans lesquels la protection sociale est une priorité.

À cet égard, Akhannouch a déclaré avoir expliqué au responsable européen l’importance de ces projets pour les Marocains, notamment à la lumière de la pandémie de Covid-19.

Le chef du gouvernement a également indiqué que cette rencontre constituait une occasion d’aborder d’autres dossiers prioritaires tels que l’énergie verte, la transition numérique, l’investissement, la relance économique et le développement de la culture.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant