M. Seghrouchni: La gestion de l’identité, une des briques fondamentales de la digitalisation d’un pays

MAP
04 أكتوبر 2022 - 11:45

La gestion de l’identité est l’une des briques fondamentales de la digitalisation d’un pays, a affirmé hier lundi à Tunis, le Président de la Commission Nationale de contrôle de la protection des Données à caractère Personnel (CNDP), Omar Seghrouchni.

S’exprimant lors d’un panel tenu dans le cadre des rencontres francophones de la protection des données personnelles, M. Seghrouchni a expliqué que cette brique doit répondre aux principes de protection des données à caractère personnel pour favoriser l’esprit de confiance nécessaire à un déploiement moderne du digital aligné aux principes de bonne gouvernance.

Ainsi, la gestion de l’identité doit “répondre aux grands principes de la protection des données à caractère personnel allant de la -Privacy by Design-, à la réglementation des possibilités d’interconnexion en passant par la proportionnalité et la licéité des collectes”, a-t-il fait remarquer.

En outre, le Président de la CNDP a souligné que le droit de la protection des données à caractère personnel se construit au fur et à mesure et à l’international, ce qui explique le niveau soutenu des activités de la Commission à l’international.

Et de mettre en avant dans ce sens que la CNDP assure le secrétariat permanent de Réseau Africain de la Protection des Données Personnelles (NADPA- RAPDP) et fait partie des huit membres du Comité Exécutif de la Global Privacy Assembly, constituée, au niveau mondial, de toutes les autorités de protection des données à caractère personnel.

Au sujet de l’harmonisation des concepts et de la terminologie liés à la protection des données à caractère personnel, M. Seghrouchni a souligné l’importance de comprendre les mots de la même manière pour pouvoir construire des solutions convergentes et de construire un glossaire partagé dédié aux problématiques d’identification.

“Il faut que nous soyons en mesure de produire au niveau international de lignes directrices pour cadrer et encadrer les applications gestionnaires des problématiques d’identité”, a fait valoir le Président de la CNDP.

Et d’expliquer qu’un tel framework pourra être “décliné sous différentes formes, dans chacun des pays, pour prendre en compte la maturité, la culture et les spécificités locales de chacun des Etats”.

Il aura l’avantage d’aider chacune des expériences à gagner du temps et à respecter, très en amont, les problématiques de protection des données à caractère personnel, a conclu M. Seghrouchni.

En marge de cette conférence, l’AFAPDP organise son assemblée générale ainsi qu’un cycle de formation pour les agents des autorités membres.

La participation de la CNDP à cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la tenue du 14ème Assemblée Générale de l’Association Francophone des Autorités de Protection des Données Personnelles (AFAPDP) dont la CNDP avait hébergé la 7ème Assemblée Générale à Marrakech en novembre 2013.

Plusieurs thématiques ont été traitées lors de ces rencontres francophones, en l’occurrence, l’identité et la protection des données personnelles, la coopération dans le domaine de la protection des données personnelles et le soutien national et international dans le domaine de la protection des données personnelles.

Créée à Montréal en 2007, l’AFAPDP réunit à ce jour les autorités indépendantes de protection des données personnelles de 23 États et gouvernements qui partagent une langue, une tradition juridique et des valeurs communes.

Au-delà de ses activités d’encadrement, de soutien et de formation dans l’espace francophone ciblant les autorités de protection des données personnelles et les Etats projetant de se doter d’un cadre juridique de protection, l’AFAPDP tient sa conférence tous les ans autour d’un thème d’actualité.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant