Mustapha Baïtas : Exercer la liberté de ne pas jeuner pendant le Ramadan ne devrait pas provoquer les autres

28 أبريل 2022 - 14:45

Le gouvernement est sorti aujourd’hui, jeudi, pour commenter l’incident qui s’est produit hier à Casablanca, lorsque la police a pris d’assaut un café dans lequel un groupe de jeunes hommes et femmes mangeaient pendant le Ramadan.

Mustapha Baitas le porte-parole officiel du gouvernement, a déclaré :  » En ce qui concerne  l’article 222, qui concerne l’iftar public pendant le Ramadan, je dis que l’exercice d’une certaine liberté ne doit pas atteindre  la liberté des autres.

Lors de la conférence de presse qui a suivi la réunion hebdomadaire du gouvernement, Baitas a ajouté : « En ce qui concerne  l’arrestation, elle a été menée dans des bonnes conditions, dans lesquelles les droits de l’homme et toutes les exigences légales qui contrôlent les règles ont été respectés. »

La police de Casablanca avait pris d’assaut un café, et emmené ceux qui « ne jeûnaient pas » dans les commissariats, évoquant une nouvelle fois  la polémique sur l’article 222 du Code pénal, qui criminalise l’iftar public pendant le Ramadan.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant