Nouredine Chergui : « la logique a été respectée contre le Malawi le plus dur reste à venir »

27 يناير 2022 - 20:13

48h après la qualification de l’équipe nationale du Maroc pour les quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations, et après que le sentiment d’euphorie se soit calmé, il est temps d’analyser calmement le match avec notre consultant coach Nouredine Chergui.

« La qualification de l’Équipe nationale est amplement méritée, car les joueurs marocains ont démontré leur supériorité individuelle et collective durant tout le match. » Déclare notre interlocuteur.

En effet, malgré le but encaissé par les Marocains à la septième minute du match, suite à une succession de petites erreurs et à une grande réussite de l’attaquant du Malawi, les joueurs sont restés concentrés.

« Le but du Malawi est le résultat d’une déconcentration collective, Mrabet perd le ballon, et ne commet pas la faute tactique, Hakimi essaye de couvrir mais il n’a pas été agressif sur le porteur de balle, et Saiss a reculé au lieu d’avancer pour fermer l’angle de tir, toutes ses petites erreurs, avec le fait que Bounou soit légèrement avancé ont contribué à ce but, des erreurs qu’il faudra éviter à présent. » Affirme coach Nouredine Chergui.

Mais malgré ce mauvais départ, notre consultant se dit satisfait de la réaction de l’équipe, qui montre son fort caractère, « après le but, les joueurs ont vite réagi, et ont su faire valoir leur supériorité technique et tactique sur le terrain, en appliquant une circulation de balle rapide et verticale, avec un Hakimi au top de sa forme à droite, et un excellent Boufal à gauche, le seul bémol et le manque d’efficacité devant les buts, un problème qu’il faudra résoudre rapidement car contre l’Egypte on n’aura pas beaucoup d’occasions de marquer.  »

Cependant, il n’y a pas que des points positifs, le choix des joueurs par le sélectionneur national au niveau de l’attaque ne cadre pas avec le schéma de jeu adopté, « Je ne suis pas en train de donner des leçons à Vahid, mais mettre Ayoub El Kaabi, et Youssef En-Nesyri ensemble, ne me paraît pas un choix judicieux car ils sont tous les deux des attaquants de pointe et ils se marchent sur les pieds. » Affirme coach Nouredine Chergui.

À travers  cette analyse, il est clair que la présence d’un ailier à droite, avec un seul attaquant soit El Kaabi ou Youssef En-Nesyri, peut apporter plus à l’animation offensive marocaine et Vahid n’a que l’embarras du choix, en plus le but d’égalisation de Youssef En-Nesyri est venu grâce à un excellent centre d’Amalah qui a exploité l’excellent jeu de tête de Youssef En-Nesyri.

En plus, la présence d’un vrai ailier à droite, permettra à Achraf Hakimi de combiner plus facilement qu’avec Ayoub El Kaabi qui ne maitrise pas ce registre de jeu.

Mais généralement l’Équipe nationale progresse doucement mais surement, et elle est capable d’aller encore plus loin. « Nous avons un grand potentiel, mais le plus dur reste à venir. » Conclut notre interlocuteur.         

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant