Nouredine Chergui : « le match face à l’Égypte est le premier vrai obstacle à franchir pour atteindre le sacre »

30 يناير 2022 - 00:30

À quelques heures du grand match de demain entre le Maroc et l’Égypte dans le cadre des quarts de finale de la Coupe d’Afrique des nations, notre consultant coach Nouredine Chergui nous fait une lecture tactique de notre adversaire.

« L’Égypte évolue avec un schéma tactique de 4 5 1 en position défensive qui se transforme en 4 2 3 1 en position offensive, un dispositif prudent avec un bloc médium. » Déclare coach Nouredine Chergui.

La prudence est ce qui caractérise le style de jeu du sélectionneur des pharaons Carlos Queiroz qui nous a battus avec l’Iran à la coupe du monde 2018.

« En animation offensive les latéraux Égyptiens se lancent vers l’attaque mais gardent toujours une certaine prudence, tandis que les ailiers cherchent les situations d’un contre un pour provoquer les centres, mais ils participent aussi aux taches défensives pour bloquer les ailiers de l’adversaire. » Affirme notre interlocuteur.

À travers cette analyse, il est clair que nos deux points forts en attaque que ce soit Hakimi à droite et Boufal à gauche devront faire un grand match pour déséquilibrer ce dispositif défensif.

Concernant la grande star des pharaons Mohamed Salah, il évolue derrière l’attaquant de pointe pour l’alimenter avec des passes décisives ou profiter des espaces libres et se libérer du marquage strict des défenseurs.

« Il n’y a pas de plan anti Mohamed Salah, ce serait une grave erreur, et aussi il faut éviter le marquage individuel strict par un joueur, car Salah est un électron libre, donc il faut travailler en marquage de zone ce qui demande une grande communication entre les joueurs et une grande concentration, car il faut le priver du ballon pour annuler le danger. » Déclare coach Nouredine Chergui.

Pour contrarier ce système notre consultant estime que l’Équipe nationale doit maitriser des éléments essentiels, premièrement il faut avoir la possession de balle le plus possible, car sans avoir la balle, l’adversaire ne peut pas créer de danger et utiliser les espaces qui existent entre les ailiers et les latéraux pour profiter de la vitesse d’un boufal, et en cas de perte de balle il faut essayer de la récupérer rapidement dans la même zone.

Le second point qui a une grande importance pour annuler le danger de notre adversaire c’est bloquer la relance, soit par les arrières centraux où les deux milieux de terrains, l’attaquant de pointe marocain et les ailiers doivent harceler le relanceur, et Amrabet Amalah et louza doivent gagner les duels en milieu de terrain.

En ce qui concerne le onze de départ, coach Nouredine Chergui affirme : « Je ne m’attends pas à de grands changements, mais je pense que Vahid va opter pour Rayan Mayé comme ailier droit, car il peut facilement combiner avec Hakimi, et Youssef En-Nesyri sera seul en pointe pour exploiter son potentiel dans le jeu de tête.

Mais il ne faut surtout pas oublier que ce genre de matchs se joue sur des détails, l’efficacité des joueurs décidera le vainqueur, et notre interlocuteur conclut sur un ton optimiste : «  le match face à l’Égypte  est le premier vrai obstacle à franchir pour atteindre le sacre. »

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant