Nouredine Chergui : les choses sérieuses ont commencé face au Gabon et il faut apprendre de nos erreurs

19 يناير 2022 - 21:17

24H après la fin du troisième match du groupe de l’Équipe nationale du Maroc à la phase de groupes de le CAN, et après avoir fait l’essentiel en se qualifiant en tête de groupe en s’assurant ainsi le privilège de jouer le tour suivant à Yaoundé, il est temps de faire une analyse profonde du rendement des lions de l’Atlas hier qui a suscité l’inquiétude des Marocains avec le cadre national Nouredine Chergui.

« Le Gabon a joué avec un dispositif tactique 3/4/1/2, en se basant sur une transition rapide défense attaque et dès qu’ils récupéraient le ballon ils essayaient de se projeter rapidement en attaque, avec des combinaisons rapides et des passes en profondeur pour des attaquants très rapides. » Déclare notre interlocuteur.

À travers l’analyse du coach Chergui il est facile de déceler la raison du mauvais début de match de l’équipe nationale surtout dans les premières 30 minutes, surtout que le coach national avait opté pour un dispositif tactique 4.4.2 en losange, et ou l’absence d’un certain Selim Amalah s’est fait ressentir, surtout qu’Ilyass Chair qui revient de blessure n’a pas bien débuté son match.

« Le coach Vahid s’est trompé dans la composition de son onze titulaires, car je pense qu’il aurait été préférable de ne pas commencer avec chair vu qu’il revient de blessure, et maintenant il est nécessaire de travailler sur l’aspect psychologique du joueur pour le récupérer pour les prochains matchs, mais la décision du changement est correcte, et un grand bravo à Munir pour nous avoir permis de rester dans le match avec Munir et Yassine Bounou ce poste est bien couvert.  » Assure Nouredine Chergui.

En plus, en prenons en considération le dispositif tactique de l’Équipe nationale, il est facile de constater que le 4.4.2 en losange mis en place par le sélectionneur n’a pas bien fonctionné, car ce schéma de jeu nécessite une préparation de jeu très axiale pour attirer les adversaires dans l’axe et utiliser les latéraux dans l’apport offensif ce qui n’a pas été fait nos deux attaquants n’ont pas eu beaucoup de ballon à exploiter.

« A la 60 minute Vahid à changer le dispositif tactique en passant à un système de jeu 4 2 3 1 avec la rentrée d’un certain Soufiane Boufal qui a réussi à créer du danger sur les buts gabonais. » Affirme notre interlocuteur.

En tout cas, il est nécessaire de corriger les erreurs commises et essayer de travailler sur l’aspect psychologique de Soufiane Chakla qui a complètement raté son match. « Il est nécessaire de faire attention à la gestion humaine, car les choses sérieuses viennent de commencer contre le Gabon, et non contre le Ghana ou les Comores, le reste ne sera que plus difficile. » Conclut Coach Nouredine Chergui.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant