Organisation d’une journée d’information et de sensibilisation de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme 

09 يوليو 2022 - 19:03

La Commission Nationale pour l’application des sanctions prévues par les résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies relatives au terrorisme, à la prolifération des armes et à leur financement (CNASNU), dont la présidence est assurée par le Ministère de la Justice, a organisé en partenariat avec l’Autorité Nationale des Renseignements financiers (ANRF),  le Mardi 5 juillet à Rabat, une journée d’information et de sensibilisation portant sur : « Le Dispositif national de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme-LBC/FT ».
Cette rencontre s’inscrit dans le sillage de séries d’ateliers et de  de journées d’information et de sensibilisation organisées par l’ANRF et la CNASNU  en partenariat et en coordination avec les autorités de supervision et de contrôle  à même d’accompagner les efforts déployés par ces organismes et des personnes assujetties, en guise de mise en conformité aux normes internationales LBC/FT  dont l’application des sanctions financières ciblées du Conseil de sécurité liées au financement du terrorisme et à la prolifération des armes de destruction massive.
Introduite par un lot de bienvenue prononcé par la Coordinatrice du Secrétariat de la CNASNU au nom de son Président, cette rencontre fut une occasion de rappeler les efforts considérables déployés par le Royaume du Maroc, loués par Monsieur le Secrétaire Général de l’ANFR dans sa déclaration liminaire, grâce aux progrès réalisés relatifs au Dispositif national, notamment liés au processus d’évaluation mutuelle. Ainsi que les mesures mises en œuvre après l’adoption du rapport d’évaluation mutuelle en avril 2019, conformément aux procédures adoptées par le Groupe d’Action Financière pour l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient (GAFIMOAN) à cet égard et les réalisations enregistrées depuis l’adoption du Plan d’action du GAFI en février 2021 visant la sortie du Royaume du Maroc du statut suivi renforcé du GAFI et de la liste grise. M. le Secrétaire général, a tenu de rappeler les réalisations en matière d’accompagnement des différentes Autorités de Supervision et de Contrôle (ASC) relevant aussi bien du secteur financier que non financier, dans l’élaboration de textes d’orientation ou de guides pratiques en vue d’améliorer le seuil de conformité technique aux normes internationales et de faciliter la bonne compréhension et assimilation des personnes assujettis des dispositions légales et normatives en vigueur et d’assurer leur bonne application.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant