Ouverture des candidatures pour le 42ème Prix Hassan II des manuscrits

08 أغسطس 2022 - 10:07

Le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication -département de la Culture- a annoncé que le dépôt des candidatures pour la 42ème édition du Prix Hassan II des manuscrits au titre de l’année 2022 a été lancé et devra se poursuivre jusqu’au 15 septembre.

Le prix comprend les livres manuscrits (ouvrages, notes personnelles, cahiers scientifiques, fatwas, correspondances, recueils de poèmes, groupes de musique, chants du malhoun et manuscrits écrits en langues arabe, amazighe et hassani) et les documents manuscrits (Dahirs chérifiens, correspondances officielles ou personnelles, actes de jurisprudence, registre de comptabilité, certificats de généalogie, etc.), précise le ministère dans un communiqué.

Le Prix Hassan II des manuscrits est composé de prix d’encouragement décernés dans les douze régions du Royaume d’une valeur de 30.000 DH, et du Grand prix national, d’une valeur de 100.000 DH, décerné aux meilleurs manuscrits ayant remporté les prix d’encouragement.

Un comité scientifique spécialisé sera chargé de l’examen et de l’évaluation des manuscrits et des documents participants, souligne le communiqué, ajoutant que le ministère s’engage à garantir l’intégrité des manuscrits et des documents participants jusqu’à leur restitution à leurs propriétaires après numérisation.

Les inscriptions sont déposées auprès des directions régionales de la culture contre un récépissé, relève la même source, notant que chaque inscription doit être accompagnée des informations exactes relatives à son titulaire, particulièrement le nom, le prénom, le numéro de la Carte d’identité nationale, l’adresse, la profession, le numéro de téléphone, l’adresse e-mail, ainsi qu’une copie du Relevé d’identité bancaire (RIB), comportant le nom de l’agence bancaire et de la ville.

Créé en 1969, le Prix Hassan II des Manuscrits a pour but principal de contribuer à la collecte du patrimoine manuscrit possédé par des familles marocaines, afin de le numériser et de déposer ses copies auprès de la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc (BNRM) et des Archives du Maroc, outre la sensibilisation des familles en possession de ce patrimoine quant à son importance intellectuelle et symbolique.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant