PAM: L’accueil du chef des séparatistes à Tunis, un “parti pris provocateur et inadmissible”

28 أغسطس 2022 - 11:05

Le Parti authenticité et modernité (PAM) a condamné la “démarche provocatrice” du président tunisien, qui a accueilli à Tunis le chef des séparatistes, et son “parti pris inadmissible en faveur des parties hostiles à l’intégrité territoriale et à la souveraineté nationale” du Maroc.

Dans un communiqué, le parti a indiqué que cette position anormale fait suite d’une série d’agissements incompréhensibles de la présidence tunisienne dans les dernières années, se traduisant par de nombreuses positions hostiles aux intérêts supérieurs du Royaume.

“Cette attitude de la présidence tunisienne n’est pas seulement un coup dur porté aux relations historiques entre les deux pays frères, mais elle est considérée comme un coup de poignard dans le dos d’un allié loyal défendant la sécurité, l’intégrité territoriale, la stabilité politique et le progrès économique de la Tunisie”, déplore le PAM.

Il a relevé que ce parti pris est “une réponse grossière aux initiatives sérieuses et sincères que le Maroc a menées au service de la coopération avec la Tunisie dans divers domaines”, notant que le comportement de la présidence tunisienne n’a pas seulement heurté les sentiments du peuple marocain et d’une grande partie du peuple tunisien, mais a porté un grave coup à l’histoire des relations amicales et positives unissant les deux peuples et les dirigeants des deux pays depuis des décennies.

“Nous espérions que la présidence tunisienne œuvre à corriger sa passivité regrettable, hostile et sans précédent lors du vote de la résolution n°2602 du Conseil de sécurité sur le Sahara marocain, qui allait à l’encontre de la position tunisienne historique depuis le début de ce conflit artificiel”, a-t-il déploré, rappelant qu’elle a surpris non seulement le Maroc, mais aussi le bloc arabe au sein de l’organe onusien.

L’attitude de la présidence tunisienne, a considéré le parti, est un “coup dur à tous les efforts visant la relance du Maghreb arabe”, considère le communiqué, notant que “nous attendons avec impatience que les sages de la Tunisie et nos amis et frères tunisiens puissent faire valoir la logique de la sagesse et des liens historiques communs pour remédier à cette erreur politique et diplomatique.

Le Royaume, conclut le parti, continuera à agir avec sagesse au service de la paix et de la sécurité régionales et de la coopération avec l’ensemble des frères et amis en vue de servir les causes des peuples de la région en termes de paix, de prospérité et de développement.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant