Patrimoine dans le monde Islamique: inscription de 141 sites historiques et éléments culturels sur les listes de l’ICESCO

06 يوليو 2022 - 10:09

Un total de 141 sites historiques et éléments culturels ont été inscrits sur les listes indicatives et finale du patrimoine matériel et immatériel dans le monde islamique, a annoncé le Comité du patrimoine dans le monde islamique relevant de l’Organisation du monde islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ICESCO).
L’annonce a été faite dans le Rapport final de la 10ème réunion du Comité dont les travaux ont été lancés lundi au siège de l’ICESCO à Rabat, a indiqué l’organisation sur son site web, notant que le nombre total des inscriptions sur les listes de l’ICESCO s’est ainsi élevé à 473 sites et éléments répartis sur 34 pays.
Après étude des dossiers soumis pour inscription sur les listes de l’ICESCO pour le patrimoine, ledit Comité a décidé d’inscrire 49 sites historiques et éléments culturels de 10 États membres de l’ICESCO sur la Liste finale (21 sites historiques du patrimoine matériel et 28 éléments culturels du patrimoine immatériel), selon la même source.
Le Comité a également approuvé l’inscription de 80 dossiers de huit États sur la Liste indicative répartis comme suit: 61 sites historiques (patrimoine matériel) et 19 éléments culturels (patrimoine immatériel).
Lors de cette réunion, il a également été décidé de créer une nouvelle liste intitulée “Liste des meilleures pratiques en matière de préservation des éléments du patrimoine matériel et immatériel”.
De même, poursuit la même source, il a été procédé à l’adoption du Rapport sur les réalisations du Comité du patrimoine dans le monde islamique dans l’intervalle entre 2019 et 2022, ainsi que de la vision du Centre du patrimoine dans le monde islamique en matière de valorisation du patrimoine dans le cadre du plan d’action biennal 2022-2023.

Le Comité a également approuvé le Programme des jeunes ambassadeurs de l’ICESCO pour le patrimoine dans le monde islamique, et décidé d’étaler la première édition de ce Programme sur deux ans, le but étant de former 3.000 jeunes et d’en sélectionner 30, pourvu que les lauréats soient issus des trois régions géographiques des États membres de l’organisation.

Cette réunion a été tenue en présence des représentants des États membres du Comité, à savoir : Koweït, Iraq, Mauritanie, Pakistan, Cameroun, Côte d’Ivoire et Ouzbékistan, en plus des représentants de la commission scientifique (Royaume du Maroc) alors que les représentants de la République d’Indonésie et de la République fédérale du Nigéria se sont abstenus.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant