El Moudni : unique candidate pour succéder à « Ghlalou » à la mairie de Rabat

M.M
21 mars 2024 - 10:22

Le dernier délai pour le dépôt des candidatures au poste de nouveau maire de Rabat a expiré, mercredi 20 mars, conformément à la loi.

Un vacant depuis la démission forcée de Asmaa Ghlalou, l’ex maire controversée qui s’était attirée les critiques de la majorité et de l’opposition, causant un blocage dans la gestion des affaires du Conseil et de la cité durant plusieurs mois.

Fatiha El Moudni est l’unique candidate qui s’est déclarée, officiellement, au nom du parti du Rassemblement Nationale des Indépendants (RNI). Des rumeurs avaient circulé sur une éventuelle candidature de Hassan Lachgar, l’ex candidat malheureux de l’USFP qui avait perdu la course face à Asmaa Ghlalou aux élections de 2021. Mais il semble que ce sont des rumeurs visant, plus, à se positionner dans la course aux sièges du futur bureau qui dirigera le Conseil.

Le scrutin, dont la date n’a pas encore été fixée, sera, probablement, une simple formalité puisque le RNI dispose, avec ses alliés du PAM et de l’Istiqlal, de la majorité des voix au Conseil de la ville.

Sauf surprise, le RNI semble, ainsi, en passe de faire élire une seconde femme à la tête du Conseil communale de la capitale en espérant réussir le pari sur le genre cette fois-ci.

La presse proche des partis de la majorité ne cesse, depuis des semaines, de tisser dresser les lauriers pour Fatiha El Moudni mettant en avant son long cv de secrétariat général de la municipalité de Rabat, de proche collaboratrice de l’ex maire, et de femme venue du monde des affaires bradé de diplômes et d’expériences managériales au Maroc et à l’étranger.

Partager l'article
-->