Réunion à Rabat du comité de pilotage de l’INDH

MAP
06 أبريل 2022 - 12:26

Le comité de pilotage de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) a tenu mardi à Rabat une réunion, qui coïncide avec le mi-parcours de la phase III de l’Initiative, lancée en septembre 2018 par SM le Roi Mohammed VI.
Lors de cette réunion, les membres du comité de pilotage ont débattu de l’état d’avancement de la mise en oeuvre des programmes de l’INDH, de même qu’ils ont examiné les nouvelles propositions visant à renforcer la convergence entre les différents intervenants, indique un communiqué du ministère de l’Intérieur.
L’ordre du jour a porté sur trois points à savoir: le bilan des réalisations de l’INDH depuis le début de la phase III, le nouveau positionnement stratégique de l’INDH et les priorités fixées pour la dernière période de cette phase, ajoute la même source.
Ainsi, le bilan des réalisations des trois dernières années a confirmé que la phase III de l’INDH a créé une nouvelle dynamique de développement humain au Maroc ce qui a permis de préserver les acquis des deux précédentes phases.
L’évaluation des nouveaux programmes contenus dans la phase III, relatifs notamment à l’inclusion économique des jeunes (programme 3) et à l’Impulsion du capital humain des générations montantes (programme 4) ont permis de constater le grand progrès réalisé concernant ces deux importants objectifs.
Dans le cadre du programme 3, l’INDH a créé 99 plateformes de jeunes au niveau de l’ensemble des régions du Royaume en vue d’accueillir les jeunes, d’écouter leurs préoccupations, et de fournir des prestations d’orientation aux chercheurs d’emploi et porteurs de projets dans la perspective d’améliorer leur revenus et d’assurer leur inclusion économique, souligne le communiqué, précisant que ces plateformes ont accueilli plus de 100.000 jeunes.
En ce qui concerne le programme 4, de grands progrès ont été accomplis en matière de généralisation de l’enseignement préscolaire dans les zones rurales. Le partenariat établi entre l’INDH et le ministère de l’Education nationale, du préscolaire et des sports a permis une hausse du taux de scolarité des enfants, passant de 47 pc en 2018 à 73 pc en 2021. Cette hausse a été plus perceptible en milieu rural, avec un taux qui est passé de 33 pc à 62 pc (plus de 137.000 enfants) depuis le lancement de la phase III.
Par ailleurs, la mise en oeuvre du dispositif de santé communautaire – créé pour faciliter l’accès de la population démunie aux prestations de santé et pour lutter contre la mortalité infantile et maternelle, la malnutrition et le retard de croissance – connaît un développement remarquable notamment avec l’activation de ce dispositif dans trois régions prioritaires, en dépit des répercussions négatives de la pandémie du Covid-19.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant