Réunions de printemps BM-FMI: Intenses activités à Washington de la délégation marocaine

MAP
24 أبريل 2022 - 21:09

Une délégation marocaine conduite par la ministre de l’Economie et des Finances, Nadia Fettah, a eu d’intenses activités à Washington à l’occasion des travaux des Réunions de printemps du Groupe de la Banque mondiale (GBM) et du Fonds monétaire international (FMI).
Tenu du 20 au 24 avril, ce conclave a accueilli une série de rencontres importantes, notamment la réunion du Comité de développement conjoint du GBM et du FMI et les réunions du Groupe consultatif africain avec le président du GBM, David Malpass et la Directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva.
En sa qualité de présidente du groupe de pays au sein du Comité de développement, constitué, outre du Maroc, de l’Afghanistan, l’Algérie, le Ghana, l’Iran, le Pakistan et la Tunisie, Mme Fettah a souligné «l’importance de recourir à la numérisation pour promouvoir une croissance vigoureuse et inclusive d’une part, et de mettre en œuvre une action collective urgente pour remédier à la crise de la dette qui se profile dans les pays en développement, d’autre part», indique un communiqué du ministère de l’Economie et des Finances.
La ministre a également présidé les réunions du Groupe consultatif africain avec la directrice générale du FMI et le président du GBM, tenues respectivement les 21 et 22 avril 2022.
Lors de ces réunions, Mme Fettah, en tant que présidente du Caucus africain pour l’année 2022, a mis l’accent sur les défis auxquels sont confrontés la plupart des pays du continent notamment le surendettement, l’insécurité alimentaire, les fragilités et l’adaptation aux changements climatiques, lesquels se sont accentuées, a-t-elle dit, par le déclenchement de la crise ukrainienne et son impact sur les prix des produits énergétiques et alimentaires.
A cet égard, la ministre de l’Economie et des Finances a salué les initiatives des institutions de Bretton Woods pour aider les pays fragiles à revenue faible et intermédiaire à faire face à ces défis, tout en appelant ces deux institutions, compte tenu de leur positionnement de référence, à un «réexamen de l’architecture financière mondiale actuelle pour l’adapter aux besoins spécifiques de financement du développement des pays africains».
En marge de cet événement, la ministre de l’Economie et des Finances a tenu une réunion avec la DG du FMI, avec la participation en mode virtuel du Wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri.
Lors de cette rencontre, Mme Fettah a mis en avant la volonté du gouvernement marocain de poursuivre la dynamique des réformes engagées par le Royaume, conformément aux Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI, en particulier le programme de généralisation de la protection sociale, le plan de relance économique et la réforme du secteur des établissements et entreprises publiques.
La ministre a également salué les initiatives lancées par le FMI, sous le leadership de Mme Georgieva, afin de mieux répondre aux besoins de financement des pays en développement, a ajouté le communiqué.
Dans le même ordre d’idée, tout en saluant les efforts du FMI, le Wali de Bank Al-Maghrib a rappelé la stratégie nationale d’inclusion financière «en tant que véhicule d’intégration économique ciblant particulièrement les femmes, les jeunes et les très petites entreprises».

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant