Sahara marocain: Le Parlement andin réitère le sérieux et la crédibilité de l’initiative marocaine d’autonomie

31 أكتوبر 2022 - 12:41

Le parlement andin a réitéré le sérieux et la crédibilité de l’initiative marocaine d’autonomie comme base pour résoudre la question du Sahara marocain, lors de son Assemblée générale qui s’est tenue du 26 au 29 octobre en Colombie.

Au cours de cette session, à laquelle une délégation de la Chambre des représentants marocaine a participé, “la Commission de la politique étrangère, des relations internationales et de la diplomatie parlementaire”, qui est la première commission permanente du parlement andin, a approuvé à la majorité la proposition visant à souligner” le sérieux et la crédibilité de l’initiative marocaine d’autonomie”, indique un communiqué de la Chambre, précisant que “la discussion du point relatif à la tentative d’introduction du “Conseil national” de l’entité fantoche en tant que “membre observateur” auprès du parlement andin, a été rejetée.

De même, l’Assemblée générale du parlement andin a, à son tour, approuvé à l’unanimité le rapport de la “Commission de la politique étrangère, des relations internationales et de la diplomatie parlementaire”, qui a souligné “le sérieux et la crédibilité de l’initiative marocaine d’autonomie” comme base pour résoudre la question du Sahara marocain, ajoute la même source.

L’ordre du jour de l’Assemblée générale comprenait l’approbation de deux points liés à la question du Sahara marocain. Le premier point portait sur le soutien à l’initiative marocaine d’autonomie en tant que solution réaliste, sérieuse et crédible au conflit artificiel autour du Sahara marocain, tandis que le second point concernait la tentative d’intégrer le pseudo “Conseil national sahraoui “, une entité fantoche, en tant que membre observateur auprès du Parlement andin.

Après le vote, plusieurs membres du parlement andin ont manifesté leur “grande estime pour le Royaume du Maroc et leur admiration pour le développement tous azimuts qu’il connait dans tous les domaines, surtout après leur dernière visite au Royaume en juillet dernier”, saluant, dans cette même veine, le grand rôle joué par le Maroc dans la promotion de la coopération entre l’Afrique et l’Amérique latine, rapporte le communiqué.

Pour leur part, les membres de la délégation parlementaire marocaine ont salué les “positions fraternelles et honorables” exprimées par le Parlement andin, exprimant la volonté du parlement marocain de continuer à soutenir la coopération distinguée avec le parlement andin, et de travailler à convertir ces relations fortes en programmes d’action concrets qui répondent aux aspirations des peuples andin et marocain, et au développement économique, social et culturel des deux pays.

À cette occasion, les parlementaires ont souligné que cette volonté parlementaire ferme s’inscrit en droite ligne avec le choix stratégique du Royaume de soutenir la coopération Sud-Sud, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Les membres de la délégation marocaine ont rappelé l’importance des conclusions du premier Forum parlementaire économique “Maroc-Communauté andine”, organisé à l’occasion de la tenue de l’Assemblée générale du parlement andin à Laâyoune en juillet dernier.

“Ces conclusions ont mis en avant les immenses opportunités d’échanges commerciaux entre les pays andins et le Maroc, d’autant plus que le Royaume constitue une porte d’entrée solide sur le continent africain et un partenaire fiable pour l’établissement d’un partenariat exemplaire de coopération Sud-Sud”.

Lors des rencontres qui se sont tenues avec les parlementaires andins, les membres de la délégation marocaine ont présenté les véritables tenants et aboutissants du conflit artificiel sur le Sahara marocain, passant en revue les développements les plus importants de ce différend et les acquis obtenus par le Royaume afin de consacrer la marocanité du Sahara et de parachever l’intégrité territoriale, dont le dernier en date est la résolution 2654 du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Ont participé aux activités de l’Assemblée générale et du 43ème anniversaire de la fondation du Parlement andin, des membres de la Chambre des représentants, Mme. Fatine El Ghali et le M. Mohammed Benjelloun Touimi et le membre de la Chambre des conseillers, Abdelkader Salama.

Le Parlement de la communauté andine a été créé le 25 octobre 1979 en tant qu’institution représentant les peuples des cinq pays andins, à savoir la Bolivie, la Colombie, l’Équateur, le Pérou et le Chili. Le Parlement marocain a rejoint ce rassemblement parlementaire régionale en 2018 en tant que membre observateur et partenaire avancé.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant