Tels sont les scénarios concernant le sort de la Coupe d'Afrique des nations.

20 ديسمبر 2021 - 11:02

La tension continue d’augmenter sur la possibilité d’organiser la Coupe d’Afrique des Nations au Cameroun au début de l’année prochaine, sachant qu’il existe ceux qui sont pour la célébration de la manifestation africaine à son heure, comme il y a une autre catégorie qui veut reporter la CAN à une date ultérieure.
Rien d’officiel n’ a été décidé jusqu’a l’écriture de ces lignes, en attendant les résultats des prochaines heures.

Reporter pour une fois .. Reporter pour deux fois !

La Coupe d’Afrique des nations devait avoir lieu en janvier dernier, avant l’émergence du virus Corona, qui a éparpillé les papiers dans tous les domaines, reporté toutes les
manifestations et même les a annulées, et la Confédération africaine de football n’a alors eu d’autre choix que de s’aligner et annoncer le report de la CAN d’une année entière, afin de préserver la sécurité des joueurs et des équipes des staffs, et de tous les intervenants.

La question du report s’est à nouveau posée à l’approche de la CAN, pour plusieurs raisons, comme si la Coupe d’Afrique des nations n’était pas écrite pour qu’elle se déroule au Cameroun après que l’Egypte l’ait remplacé dans la dernière édition en 2019 car les infrastructures n’etaient pas près, et que le COVID 19 l’a empêché de l’ accueillir en 2021, voilà qu’elle se retrouve à nouveau dans une position embarrassante malgré le fait que le président de sa fédération de football, Samuel Eto’o, défend la célébration de la CAN. Et ceci malgré tous les obstacles qu’elle peut rencontrer.

Les clubs européens jouent le rôle du grand frère

L’Association européenne des clubs, s’est fermement opposée à la tenue de la Coupe d’Afrique des nations à la date prédéterminée au début de l’année prochaine, sous prétexte de craindre que les joueurs soient atteints du virus, en plus de la quarantaine qu’ils pourraient passer après leur retour, ce qui la pousse à faire pression sur la CAF et la FIFA. Afin de reporter la Coupe d’Afrique des Nations, compte tenu de la propagation du nouveau virus Corona, connu sous le nom d’« Omicron ».

Les clubs anglais, ont suivi la même démarche que la ligue. En effet, sous la pression des entraîneurs, les autorités compétentes pressent pour annuler le tournoi, de peur de perdre les services de leurs joueurs, qui, après la fin de la compétition, devraient subir un isolement sanitaire, s’étendant sur plusieurs jours, avant l’entrée en Angleterre.

Le président de la FIFA veut reporter la compétition

Le président de l’Association internationale de football, Gianni Infantino, fait partie de ceux qui s’opposent à la tenue de la Coupe d’Afrique des nations à la date prédéterminée, car la compétition n’entre pas dans les temps des trêves Internationales de sa fédération. En plus il considère que le Championnat d’Afrique comme l’un des petits tournois, ce qui lui a fait programmer la Coupe du monde des clubs durant la CAN, se qui prouve que le patron de la FIFA veut enterrer la CAN.

Infantino excerce une grande pression sur la Confédération africaine pour reporter la Coupe d’Afrique des nations à une date ultérieure, en utilisant la sénégalaise Fatma Samoura, l’ancienne commissaire de la FIFA pour superviser la CAF, qui est devenue le carte par laquelle Infantino fait pression sur les responsables de la CAF pour qu’ils se plient à son désir de reporter le tournoi, selon un article du site Internet koora.com.
Selon le même article, Samora était l’outil d’Infantino, lorsqu’elle a exécuté son plan pour évincer le Malgache Ahmed Ahmed, du siège de la présidence de la CAF, après avoir irrité le président de la FIFA, pour revenir à nouveau sur le devant de la scène dans un autre mission.

Samoura a rencontré le président de la CAF Patrice Motsepe en présence d’Infantino, pour lui soumettre une demande officielle de report de la CAN, en soulignant l’ampleur des difficultés auxquelles est confrontée l’organisation du tournoi, au cours de la période du 9 janvier au 8 février, qui causera d’énormes pertes financières pour la CAF, toujours selon l’article du site Koora.com.
L’ article affirme que Samoura joue un rôle important dans la direction de la boussole de la CAF vers les désirs de la FIFA de reporter la CAN ou de la transférer à 2023, le Cameroun conservera le droit de l’ accueillir, l’édition 2025 étant attribuée à la Côte d’Ivoire.

Le président de la CAF prend la décision finale

La Confédération africaine de football a autorisé le président Patrice Motsebe, à décider du sort de la tenue de la Coupe d’Afrique des nations dans les délais ou de la reporter à une date ultérieure, en se rendant au Cameroun avant qu’une décision définitive ne soit prise, qui sera publiée mercredi prochain.
Une source à la CAF a confirmé aux journalistes que les membres du comité exécutif de la Confédération africaine de football refusaient à l’unanimité de voter sur la décision de reporter la Coupe d’Afrique des nations au Cameroun.

une source à la CAF a assuré au site « Yalla Koora » a la nécessité de prendre contact avec le Cameroun, le pays organisateur, concernant cette décision, après la vague de protestation sur le continent africain qui refuse de prendre toute décision qui pourrait nuire aux intérêts du football africain et sa crédibilité auprès des peuples du continent.

La source a confirmé que le Comité exécutif de la CAF a rejeté à l’unanimité le report de la Coupe d’Afrique des Nations, en contre partie, certains membres africains à la FIFA, appuient le report, pour exécuter les recommandations du président de la FIFA Gianni Infantino.

Le Cameroun veut conserver son droit

Le nouveau président de la Fédération camerounaise de football, Samuel Eto’o, a insisté sur la tenue de la Coupe d’Afrique des nations dans les délais, soulignant que la manifestation africaine de football doit se tenir à l’heure, malgré tous les obstacles.

Et Samuel Eto’o, avait publié, un peu plus tôt, un billet de blog sur sa page officielle, « Ce fut une rencontre formidable avec le professeur Narcisse Moel Kombe, ministre des Sports et de l’Éducation physique, avec l’intensification des préparatifs pour la Coupe d’Afrique des Nations l’année prochaine.

Avec seulement 24 jours avant l’accueil de la Coupe d’Afrique des nations ici au Cameroun, la coopération est essentielle », a ajouté Eto’o dans le même blog.

Et le ministre camerounais de la Santé avait déclaré dans des déclarations médiatiques : « D’après les résultats des analyses qui nous sont présentés par le Laboratoire national de santé publique et le Centre Pasteur, le mutant « Omicron » n’est pas présent dans notre pays. »

Il a conclu : « La Coupe d’Afrique des nations de football sans le virus Corona est garantie, nous avons commencé à vacciner les citoyens à grande échelle et gratuitement, et nous avons un plan intégré pour faire face à la pandémie. »

Scénarios possibles

De nombreux scénarios sont susceptibles de se produire dans les prochaines heures, mais trois d’entre eux sont les plus proches de se réaliser le premier étant de jouer le tournoi à l’heure prévue.

Le deuxième scénario, c’est de reporter le tournoi d’une année entière, mais le jouer en janvier 2023 sera difficile, surtout avec la fin de la Coupe du monde en décembre 2022, ce qui signifie qu’elle pourra se tenir au Cameroun durant les mois de mars. ou avril 2023, l’édition 2025 ayant lieu en Côte d’Ivoire.
Le troisième scénario propose l’idée de jouer le tournoi avec des joueurs locaux, avec la liberté de faire participer des joueurs professionnels pour eux et leurs clubs sans obligations.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant