Transition énergétique : L’engagement du Maroc salué à Rimini

MAP
11 نوفمبر 2022 - 11:00

L’engagement du Maroc, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, et son action avant-gardiste en matière de transition énergétique ont été salués, à Rimini, par plusieurs experts africains.

Conscient du grand potentiel du développement des énergies renouvelables, le Royaume a investi massivement dans ce domaine, afin d’accélérer l’accès à l’énergie et réussir la transition énergétique, a déclaré à la MAP Gilles Djagoun, responsable à l’Association africaine de l’eau (AEE), en marge de la 25ème édition des salons Ecomondo et Key Energy.

Le Maroc, “l’un des premiers acteurs continentaux” en la matière, ne cesse de diriger son action en faveur du développement durable de toute la région, a relevé l’expert, notant que l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), un partenaire actif de l’AEE, a toujours été “une force de proposition de solutions innovantes” au sein de cette organisation continentale, qui regroupe les sociétés de production et de distribution d’eau potable, les sociétés de fourniture de services d’assainissement et celles de régulation de la politique du secteur au niveau de chaque pays africain.

Selon l’expert, “il devient nécessaire de nous adapter aux mutations profondes que connaissent ces secteurs vitaux, à travers le monde, et de renforcer la coopération sud-sud, pour relever les défis auxquels le continent est confronté”.

L’AAE, dont la présidence tournante a été assurée à plusieurs reprises par le Royaume, a pour objectifs de promouvoir le partenariat entre les sociétés d’eau membres, en vue d’améliorer leur performance, renforcer les efforts de plaidoyer du secteur en direction des gouvernements et institutions africains pour la prise en compte des problèmes de l’eau et de l’assainissement dans les politiques publiques et l’allocation des ressources, a-t-il expliqué.

Pour sa part, Zoma Eric, responsable à l’Office National de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA) du Burkina Faso, a mis en avant la vision “proactive et solidaire” de SM le Roi tournée vers l’Afrique, annoncée depuis Son ascension au Trône et concrétisée au fil des années, notant que le Royaume a tant assisté le Burkina Faso pour faire face à la crise de l’eau, à travers la mise en place de technologies innovantes, à savoir l’ensemencement des nuages pour provoquer la pluie, afin d’obtenir une meilleure pluviométrie dans ce pays sahélien.

Le Royaume avance à “pas sûrs et accélérés” dans ce domaine, grâce à la politique clairvoyante du Souverain, a relevé le responsable burkinabais, évoquant le regroupement des activités de l’Office National de l’Electricité et de l’Office National de l’Eau Potable, un exemple “éloquent” de l’adaptation du Royaume aux mutations et aux défis mondiaux.

D’après lui, cette initiative permettra d’harmoniser les stratégies nationales dans ces deux secteurs clés, qui sont liés par des champs de synergies, de valoriser les ressources énergétiques et hydriques et de gérer leur utilisation de manière efficace dans le respect de l’environnement.

Avec cette première opération de regroupement, le Maroc marque “sa volonté de réorganisation des secteurs de l’électricité et de l’eau et sa politique d’accompagnement des entreprises publiques visant l’optimisation de leurs performances industrielles et financières”, a-t-il poursuivi.

En marge de la 25ème édition des Salons Key Energy et Ecomondo, un Forum de la croissance verte en Afrique a réuni des personnalités diplomatiques, des chercheurs, des universitaires et des représentants de la société civile internationale.

Organisé en collaboration avec la fondation RES4Africa, avec le soutien de l’ITA-Agence italienne du commerce, des ministères italiens des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, et de la Transition écologique, ce forum dédié à l’Afrique s’est penché notamment sur les opportunités offertes par l’hydrogène vert, le nexus “eau-énergie-alimentation” et l’entrepreneuriat des jeunes en Afrique.

Du changement climatique au recyclage des matériaux, passant par la transition des combustibles fossiles vers les énergies renouvelables, les salons d’Ecomondo et de Key Energy, proposent une centaine de séminaires et de conférences animés par les professeurs Fabio Fava et Gianni Silvestrini, à la tête des comités scientifiques et techniques respectifs des deux plateformes.

Des innovateurs, des autorités internationales et nationales, le monde de la science et de l’université, des décideurs et des investisseurs du monde entier prennent part à ces salons de référence en matière de développement durable.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant