Un ancien haut fonctionnaire du ministère de l'Intérieur raconte comment il a travaillé comme conseiller d'Akhannouch lors des élections et a eu recours à la justice pour réclamer son dû (Vidéo)

06 مارس 2022 - 19:21

Un ancien haut fonctionnaire du ministère de l’Intérieur a eu recours à la justice, pour réclamer ses droits au « groupe Akwa » d’Aziz Akhannouch, chef du parti du Rassemblement national des indépendants, après avoir travaillé comme consultant électoral pour Akhannouch.

Cette personne raconte dans une  vidéo, avec « Alyaoum 24 », qu’il travaillait au ministère de l’Intérieur depuis l’époque de feu Driss Basri, et qu’il était un « expert » dans la supervision des processus électoraux.

Lorsqu’il a pris sa retraite, Aziz Akhannouch lui a proposé à son domicile de Tafraout de travailler comme conseiller entre 2016 et 2021.

Il a été convenu entre les deux parties, selon l’interlocuteur, qu’il recevrait un salaire mensuel qui lui serait versé par « Aqua Company », et  il a formé un groupe de travail avec un budget de travail confortable.

L’employé affirme qu’il dispose de toutes les preuves liées à la mise en œuvre des paiements par  « Aqua Company ».

Bien que l’entreprise n’ait aucune compétence dans le domaine politique et partisan, il affirme que l’entreprise s’occupait de toutes les obligations de son propriétaire, Aziz Akhannouch, qu’elles soient de nature politique ou partisane.

Les données indiquent que ladite société versait effectivement  cette rémunération avec des versements financiers récurrents et ininterrompus entre 2016 et septembre 2021, mais ces versements ont cessé et cet expert réclame désormais son dû, qui s’élève à 70 millions de centimes.

L’ancien responsable, qui a préféré ne pas être nommé, a saisi la justice pour exiger qu’une expertise soit conduite pour établir la vérité, précisant qu’il existait un accord avec une enveloppe financière spécifique d’un million huit cent mille dirhams depuis 2016. Et que le montant de 700 mille dirhams est resté « non payé » dans l’exécution du contrat conclu avec Aziz Akhannouch à Tafraoute.

Cette affaire révèle une partie des préparatifs d’Akhannouch pour remporter les élections avec l’aide d’un ancien responsable de l’Intérieur qui a mobilisé un certain nombre de cadres pour aider le parti dans ce domaine.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant