Un ancien ministre mauritanien : Les relations fraternelles avec le Maroc resteront fortes malgré les déclarations d’Ahmed Raissouni

16 أغسطس 2022 - 12:50

Les réactions de colère mauritanienne se poursuivent après les déclarations du président de l’Union internationale des oulémas musulmans, Ahmed Raissouni, dans lesquelles il a considéré que l’existence de la Mauritanie constitue une erreur, estimant que le Maroc devrait revenir à ce qu’il était avant l’invasion européenne.

L’ancien ministre, Sidi Mohamed Ould Maham, a estimé dans un post sur sa page Facebook que « quoi qu’il en soit, les relations fraternelles avec le Maroc officiel et populaire resteront plus fortes, et ses déclarations ne les affecteront pas, tout comme elles ne l’ont pas été par les déclarations d’Allal El Fassi ou Hamid Chabat.

L’ancien ministre, qui est considéré comme l’une des personnalités proches du président mauritanien, a ajouté que ce qui a été dit par Raissouni ne mérite pas de réponse, car l’homme ne représente pas un poids officiel important au Maroc.

Le même responsable mauritanien estime que « la présence de la Mauritanie constitue un fait historique qui s’étendait  entre l’Andalousie au nord et le Soudan au sud, comme en témoignent les travaux des historiens et les témoignages d’antiquités qui existent encore au Maroc et en Espagne, car c’est un fait qui existe aujourd’hui sur Terre en vertu de la légitimité internationale et des efforts et sacrifices de ses citoyens.

Il a ajouté: « Nous ne demandons une reconnaissance à personne, et la véritable erreur historique est la présence d’un homme avec un si petit esprit à la tête d’une instance des oulémas  » qui n’a aucune connaissance des bases les plus simple de l’histoire ni les faits incontestable de la géographie. »

L’interlocuteur a demandé  à Raissouni de prêter attention « aux affaires intérieures marocaines et d’avoir le courage d’exprimer sa position sur la normalisation des relations avec l’entité sioniste, et d’avoir le courage de critiquer les relations du Maroc avec cette entité au lieu de nuire à ses relations avec la Mauritanie. ”

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant