Un navire pétrolier "contraint" de ne pas décharger sa cargaison au Maroc et de partir pour la Grande-Bretagne, malgré l'intensification de la crise des prix du carburant

30 مارس 2022 - 12:04

Des sources bien informées travaillant dans le secteur des hydrocarbures ont révélé qu’un navire est arrivé récemment au Maroc pour décharger sa cargaison de carburant dans l’un des ports du pays, mais « les mauvaises conditions météorologiques l’ont poussé à annuler l’opération », selon ces sources. Le navire étranger, qui déchargeait du carburant pour l’une des sociétés de distribution de gaz du pays, est parti pour la Grande-Bretagne.

Avec l’intensification de la crise des prix du carburant au Maroc, cette étape, selon les sources d’Al-Yaoum 24″, entraînera davantage de pénuries, voire une possible rupture d’approvisionnement en raison de la difficulté à sécuriser les besoins du pays en dérivés pétroliers.

Les sources d’Alyaoum 24, ont indiqué que les pays riches obtiennent une part importante de l’approvisionnement mondial en pétrole, tandis que les pays pauvres et en développement souffrent pour satisfaire  leurs besoins alors que la crise s’intensifie en raison du conflit en Ukraine.

Une source proche de la réglementation du secteur des hydrocarbures au Maroc indique : « Un des scénarios possibles est que le stock que le Maroc va acquérir à l’avenir donnera la priorité aux secteurs de l’approvisionnement, de la stratégie et de la sécurité, et donnera également  le stock aux secteurs qui en ont besoin. »

Ce scénario dépend de l’évolution de la crise ukrainienne et des négociations en cours pour arrêter l’invasion russe, car le stock national de dérivés du pétrole diminue, il suffit pour un mois seulement.

Pour faire face à cette menace, les compagnies pétrolières ont décidé de s’abstenir de vendre du carburant en gros à certains grands transporteurs, qui ont des contrats commerciaux, avant la crise pétrolière, elles stockaient le carburant dans des réservoirs spéciaux, bénéficiant d’un prix réduit d’un dirham le litre par rapport au prix de vente au public.

Les sociétés pétrolières se sont retirées du commerce de gros en raison des critiques sur leurs marges bénéficiaires, ce qui les a incitées à demander à leurs clients des grands transporteurs de se rendre directement dans les stations-service, pour avoir le carburant dont ils ont besoin afin d’éviter de mettre sous pression le stock marocain.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant