Zakaria Brinsi à Alyaoum 24 : « L'arbitrage marocain a fait son travail avec succès et mon expérience a été très bonne »

14 فبراير 2022 - 12:53

L’arbitre international marocain Zakaria Brinsi, a déclaré dans une interview avec Alyaoum24, que son expérience lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nations au Cameroun était  très bonne, notant que  l’arbitrage marocain dans la compétition était au niveau, ajoutant dans le même entretient que Sikazwe  est considéré comme l’un des meilleurs arbitres sur le continent africain malgré ce qui lui est arrivé lors du match entre la Tunisie et le Mali.

Comment avez-vous vécu la Coupe d’Afrique des Nations ?

Dieu soit loué, ce fut une belle expérience, d’autant plus qu’il s’agissait de ma première participation à la Coupe d’Afrique, et j’ai gagné la confiance de la Commission des Arbitres de la Confédération Africaine à travers diverses nominations entre le terrain et la  «  VAR. »

Comment s’est passé le match  final ?

Ce fut une expérience formidable, d’autant plus qu’elle ne se répète pas à chaque fois et que c’est le rêve de tous les arbitres du continent, et ce fut l’occasion de représenter l’ arbitrage marocain, et de confirmer l’expérience marocaine dans l’utilisation de la VAR. , étant donné que nous sommes les premiers à utiliser cette technologie au niveau continental, et Dieu merci, nous avons réussi cette tâche, même si nous espérions que Redouane Jiyed arbitre    la finale, car il était candidat pour cela, mais la présence de l’équipe égyptienne appartenant à la même zone  géographique à laquelle appartient le Maroc au niveau de la CAF, a empêché le sifflet marocain d’être en finale pour la deuxième fois consécutive.

En tant qu’arbitre marocain, avez-vous été satisfait du niveau de l’arbitrage marocain ?

Bien sûr, je suis satisfait du niveau de l’arbitrage marocain et du rendement  de tous les arbitres marocains participant à ce tournoi,

l’instance d’arbitrage de la Confédération africaine nous a félicité  après notre performance exceptionnelle pendant la majeure partie des matchs qui nous ont été confiés, sur le terrain  ou  au niveau de  la salle d’arbitrage vidéo, je tiens à souligner que tous les arbitres marocains étaient au niveau requis, et ils  ont été choisis  dans des matchs importants et décisifs , que ce soit sur le terrain ou depuis la salle « VAR », et tout cela est principalement dû à l’évolution  que connait  l’arbitrage au sein de  de la Fédération Royale Marocaine de Football, grâce aux efforts de M. Faouzi  Lekjaa et du travail remarquable des organes d’arbitrage, qu’il s’agisse du Comité central ou de la Direction nationale.

Comment vous évaluez le niveau d’arbitrage durant la CAN ?

Franchement, le niveau d’arbitrage était bon lors de la dernière édition de la Coupe d’Afrique au Cameroun, malgré quelques erreurs qui ont suscité quelques polémiques, notamment au premier tour, mais en général ce fut une édition très réussie en termes d’arbitrage, en raison de l’expérience de la plupart des arbitres participants, en plus de la présence  de la « VAR » pendant tous les matchs, ce qui a contribué à réduire les erreurs d’arbitrage influentes et à corriger de nombreuses erreurs d’appréciations des arbitres.

Quel est votre commentaire sur la polémique durant  le match entre la Tunisie et le Mali, pour l’arbitre Sikazwe, qui a mis fin au match prématurément ?

Franchement, je n’ai pas assez de données pour commenter les raisons de ce qui s’est passé lors de ce match, mais ce que je voudrais souligner, c’est que l’arbitre Gani Sikazwe est considéré comme l’un des arbitres africains les plus distingué et il a mis fin au match avant la fin du temps réglementaire  en raison d’une urgence sanitaire à laquelle tout arbitre ou joueur peut être exposé. D’autant plus que ce match  s’est déroulé dans une température élevée et une humidité élevée, conditions qui peuvent avoir considérablement affectés  l’arbitre Sikazwe.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant